RECITALS IMAGINAIRES, le site officiel de Pierre Faraggi et ses disciples
16 documents dans Extraits
 
 

RONDO RE MAJEUR KV 485 W.A MOZART

 
Il st écrit le 10 janvier 1785, soit un an plus tard que la fantaisie en ut mineur KV 475.Sa production est des plus fécondes, un petit acte d'opéra en février, un autre concerto début mars et en même temps les N.oces de Figaro
Lire la suite...
© recital - Dernière mise à jour le mercredi 11 nov. 2020 à 21:54lu 34 fois

Fantaisie ut mineur KV 475 Wolfang Amadeus Mozart

 
Ecrite en 1795, elle est associée depuis la première édition publiée par Artaria, le principal éditeur de Mozart à Vienne, à la sonate KV 457 son ainée de quelques mois.
Lire la suite...
© recital - Dernière mise à jour le mardi 10 nov. 2020 à 15:14lu 35 fois

Sonate Wo051 Eleonore L. van Beethoven

 
La Musique de Beethoven, à la fois monumentale et novatrice, plonge au cœur même de l'âme humaine; elle allie le classicisme à la plus belle période du romantisme.

Lire la suite...
© recital - Dernière mise à jour le mercredi 11 oct. 2017 à 11:54lu 4531 fois

Valses sentimentales Franz schubert

 
Les valses sentimentalesD779 (titre inventé par l'éditeur) composées en 1832 évoquent encore des moments de fête ou Schubert n'était que le témoin du bonheur des autres.
Pour jouer Schubert dit Pierre Faraggi, il faut se plonger dans l'univers de tous les sentiments humains
Lire la suite...
© recital - Dernière mise à jour le dimanche 16 oct. 2016 à 16:51lu 4472 fois

Moment musical N°2 Franz Schubert

 
L'opuscule des moments musicaux verra le jour entre 1823 et 1827. Le langage de Schubert évolue et se démarque du passé
"ce qui m'a frappé " dit Pierre Faraggi,aucours de ce long che minement avec lui, c'est l'impression d'avoir trouvé un ami qui ne voudrait pas interrompre ses confiedences faites de larmes, puis de rrires de souffrance et de tenresse, ponctuées de silence parfois plus éloquents que le verbe
Lire la suite...
© recital - Dernière mise à jour le dimanche 16 oct. 2016 à 16:26lu 5083 fois

Prélude op.28 N°7 Frédéric Chopin

 
Les préludes op.28 forment un univers complet. On y trouve tout en contraction (Mazurka, études, ballades, nocturnes) mais Chopin se rattache au passé l' allusion au clavecin bien tempéré de J.S Bach est évidente. Ils sont conçus comme un ensemble, mais ceux ici choisis pour leur simplicité relative d'exécution permettent au pianiste peu expérimenté d'aborder partiellement un des plus grands chefs d'œuvre de la musique.
Lire la suite...
© recital - Dernière mise à jour le samedi 25 juil. 2015 à 22:08lu 5084 fois
 
 
| Accueil | Contact | Ajouter à mes favoris IE | Infos légales |
| 4377602 visites | v 1.11 recital © 2020 | Connexion |

TOP